Appel aux dons samedi 6 juillet 2024



https://www.lesclesdumoyenorient.com/3729



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 3100 articles publiés depuis juin 2010

samedi 13 juillet 2024
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

Affrontements entre Israël et le Hezbollah : vers une nouvelle guerre au Liban ?

Par Emile Bouvier
Publié le 05/07/2024 • modifié le 05/07/2024 • Durée de lecture : 7 minutes

Initialement, les actions armées dans le nord d’Israël et le sud du Liban ont consisté en escarmouches et en tirs de provocations de part et d’autre de la frontière ; aucun des belligérants n’avait en effet intérêt à ce que ce front ne se transforme en guerre généralisée. Les premiers mois du conflit se caractériseront ainsi par une escalade des tensions relativement modérée, tout comme les discours du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui privilégiera une approche attentiste à bien des égards. Finalement, au fur et à mesure de la guerre à Gaza et dans une démarche de surenchère face aux attaques de l’adversaire, les troupes israéliennes tout comme celles du mouvement paramilitaire chiite feront croître le nombre et l’impact de leurs attaques en territoire ennemi. L’aviation israélienne [1], notamment, conduira des frappes toujours plus loin en territoire libanais, tandis que le Hezbollah multipliera les tirs de barrages de roquettes. En avril dernier, le nombre de combattants du Hezbollah tués par l’armée israélienne depuis le 7 octobre 2023 (279 au 4 avril 2024) a ainsi excédé celui de la guerre du Liban en 2006 (250 environ) [2].

Aujourd’hui, l’escalade sécuritaire a conduit la situation le long de la frontière israélo-libanaise à connaître un degré de volatilité majeur, poussant l’ONU le 26 juin à avertir de la propagation « potentiellement apocalyptique » du conflit israélo-palestinien au Liban [3] et conduisant de nombreux pays européens, américains mais également moyen-orientaux, à appeler leurs ressortissants à évacuer le pays au plus vite [4].

Dans ce contexte, se dirige-t-on vers une nouvelle guerre au Liban ? Cet article présentera tout d’abord l’escalade sécuritaire ayant conduit à la situation actuelle (I), avant d’en venir à l’évolution des discours tenus par les belligérants et la réunion des conditions nécessaires à une opération israélienne au Liban (II).

I. Une escalade sécuritaire alimentée par la surenchère…

Faute de pouvoir laisser l’attaque de l’adversaire impunie, chaque belligérant - Israël comme le Hezbollah - effectue des attaques toujours plus importantes et toujours plus porteuses de dégâts - ou, du moins, toujours plus médiatiques. Ainsi, dans le cas israélien, les frappes contre le Hezbollah ont augmenté en léthalité et en audace depuis le 7 octobre 2024. Cessant de se cantonner à des échanges de tirs d’artillerie transfrontaliers dépassant rarement la bande territoriale s’étirant au sud de Tyr, l’armée israélienne a progressivement généralisé son recours à des frappes menées par des avions ou des drones de combat, allant toujours plus loin en territoire libanais : de nombreuses frappes ont ainsi été conduites jusqu’à Baalbek voire, dans le cas le plus septentrional, jusqu’ à al-Hermel le 10 juin 2024 [5], à une dizaine de kilomètres de la frontière syro-libanaise. Ces frappes aériennes sont les plus meurtrières : le 15 février 2024 par exemple, 11 civils dont 6 enfants sont morts lors de frappes sur des villages dans les environs de Nabatiyeh [6].

De son côté, le Hezbollah a également augmenté ses attaques. Le 17 juin, le mouvement a ainsi lancé plus de 300 roquettes et drones sur le nord d’Israël [7], soit autant que l’Iran lors de son attaque contre le territoire israélien le 13 avril [8]. Le Hezbollah a publié le lendemain dans ses médias officiels des images en haute qualité d’infrastructures sensibles prises depuis un drone - qui n’a pas été intercepté - au-dessus de la base navale de Haïfa [9], rappelant sa capacité à frapper ce centre urbain majeur jusque-là épargné.

Depuis le début du conflit le 7 octobre 2023 - et, le début des affrontements entre les forces israéliennes et le Hezbollah -, plus de 7 400 attaques transfrontalières ont été recensées [10], dont 2 100 par les combattants chiites [11]. Ces frappes ont provoqué la mort, côté israélien, de 10 civils et de 15 soldats [12], et côté du Hezbollah d’environ 300 combattants (soit davantage qu’au cours du conflit israélo-libanais de l’été 2006) [13] et de 87 civils [14]. Un soldat libanais, enfin, a perdu la vie le 5 décembre 2023 [15], après un bombardement par l’armée israélienne de l’avant-poste dans lequel il se trouvait.

II. … et des discours toujours plus belliqueux, traduisant la réunion des conditions nécessaires à une opération israélienne

Au-delà de cette intensification des opérations militaires, l’évolution des discours tenus par les responsables de chaque camp s’est elle aussi caractérisée par une forme d’escalade. Durant les premiers mois du conflit, les autorités israéliennes et le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah, ont adopté une rhétorique belliqueuse mais résolument orientée vers l’intimidation et la menace ; aujourd’hui, leurs propos semblent préparer les esprits à l’imminence d’une guerre, coïncidant avec la réunion des conditions nécessaires à une opération israélienne au Liban.

En effet, les autorités israéliennes disent depuis plusieurs semaines être prêtes pour une guerre contre le Hezbollah : le 19 juin 2024 notamment, elles affirmaient ainsi être parées pour une « guerre généralisée » contre le mouvement chiite, annonçant avoir « approuvé les plans » d’une offensive au Liban [16] et prédisant de « ramener le [pays] à l’âge de pierre » [17]. Le même jour, Hassan Nasrallah affirmait que le Hezbollah saurait répondre à une offensive israélienne et se battrait « sans contraintes ni règles » [18], menaçant au passage Chypre de la considérer comme une belligérante du conflit si celle-ci laissait à Israël la possibilité d’utiliser ses bases aériennes, laissant entendre que de telles discussions pourraient avoir eu lieu entre autorités israéliennes et chypriotes [19].

Le risque de guerre au Liban entre Israël et le Hezbollah paraît aujourd’hui assez crédible pour avoir poussé la France [20] et les Etats-Unis à essayer de s’imposer comme médiateurs [21] et pour conduire un nombre toujours plus grand de pays (Canada, Allemagne, Jordanie, Koweït ou encore Suisse par exemple [22]) à appeler leurs ressortissants à quitter le Liban au plus vite et, surtout, à se préparer à conduire des évacuations de grande ampleur, tel le Canada et ses quelque 20 000 ressortissants présents dans le pays [23].

Les conditions d’une opération militaire israéliennes au Liban semblent, de fait, réunies ; les autorités israéliennes rappellent en effet régulièrement [24] que le plus gros des opérations dans la bande de Gaza est désormais terminé et que Tsahal réarticule son dispositif dans le nord d’Israël, où elle déploie de nombreuses troupes [25], afin de faire face au Hezbollah. En parallèle, les forces israéliennes s’entraînent au combat sur des terrains similaires à ceux qu’elles rencontreraient dans le sud du Liban [26] et simulent des invasions de ce pays [27] ou encore des campagnes de frappes [28].

Une telle opération militaire dans le sud du Liban nourrirait par ailleurs des objectifs éminemment politiques pour la primature israélienne : selon plusieurs sondages [29], la population israélienne se montrerait en faveur d’une offensive contre le Hezbollah ; en difficulté sur la scène intérieure israélienne en raison de leur incapacité à atteindre de véritable victoire à Gaza et à ramener les otages vivants (le 1er juillet, plus de 130 000 manifestants défilaient dans les rues de Tel Aviv pour demander la démission du gouvernement et la conclusion rapide d’un cessez-le-feu [30]), les responsables israéliens pourraient tirer d’une opération contre le Hezbollah une forme de répit politique. Les alliés d’extrême-droite de Benyamin Netanyahou, indispensables à son gouvernement, se montrent par ailleurs particulièrement pressants à l’égard d’une opération militaire au Liban : une partie d’entre eux ne cache pas son souhait d’étendre le territoire israélien au détriment du Liban [31] et d’en coloniser le sud [32], le pays du Cèdre faisant selon eux partie de la Terre promise [33].

Conclusion

La situation sécuritaire dans le nord d’Israël et le sud du Liban n’a jamais été aussi volatile depuis le début du conflit entre le Hamas et Tel Aviv le 7 octobre : l’escalade sécuritaire, alimentée par des actions de surenchère, a désormais atteint un stade où elle peut, à tout moment, devenir hors de contrôle ; les discours tenus par les belligérants de chaque camp semblent, en tous cas, préparer à cette éventualité. Tandis que le Hezbollah a placé toutes ses unités en état d’alerte le 25 juin [34] et que des avions de combat israéliens passent le mur du son dans le ciel de Beyrouth afin de mimer le bruit d’explosions au-dessus de la capitale libanaise [35], les Etats-Unis et la France continuent de mener des négociations avec Israël et le Hezbollah afin d’éviter un conflit aux répercussions militaires et géopolitiques d’une ampleur bien plus grande encore que la guerre dans la bande de Gaza.

A lire sur Les clés du Moyen-Orient :
 Synthèse de la guerre entre le Hamas et l’Etat d’Israël – Période du 7 au 19 octobre 2023
 Alors que tous les regards sont tournés vers Gaza, que devient la Cisjordanie (2/2) ?
 Frappes américano-britanniques au Yémen : et maintenant ?
 Le Hezbollah, de la défense du territoire libanais à la défense de ses intérêts régionaux
 Retour sur l’allocution du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, le 3 novembre après-midi au Liban

Sitographie :
 UN aid chief warns of ‘potentially apocalyptic’ spread of Gaza war to Lebanon, 26/06/2024
https://www.france24.com/en/middle-east/20240626-un-aid-chief-warns-of-potentially-apocalyptic-spread-of-gaza-war-to-lebanon
 Lebanon might face war as nations issue urgent calls for citizens to depart, Türkiye Today, 26/01/2024
https://www.turkiyetoday.com/world/lebanon-might-face-war-as-nations-issue-urgent-calls-for-citizens-to-depart-24368/
 Israel ready for ‘all-out war’ in Lebanon, Al Jazeera, 19/06/2024
https://www.aljazeera.com/news/2024/6/19/israel-ready-for-all-out-war-in-lebanon
 Liban : le Hezbollah se met en ordre de bataille, RFI, 25/06/2024
https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20240625-liban-hezbollah-en-ordre-de-bataille-israel-confrontation
 Lebanon : Suspected Israeli airstrikes target Hosh al-Sayyid Ali area, Hermel District, overnight June 10-11, Crisis24, 10/06/2024
https://crisis24.garda.com/alerts/2024/06/lebanon-suspected-israeli-airstrikes-target-hosh-al-sayyid-ali-area-hermel-district-overnight-june-10-11
 Eleven civilians killed in Israeli strikes on south Lebanon – reports, The Guardian, 15/02/2024
https://www.theguardian.com/world/2024/feb/14/seven-civilians-killed-in-israeli-strikes-on-south-lebanon
 What was in wave of Iranian attacks and how were they thwarted ?, BBC News, 15/04/2024
https://www.bbc.com/news/world-middle-east-68811273
 Le Hezbollah diffuse des images de Haïfa survolée par un drone, L’Orient Le Jour, 18/06/2024
https://www.lorientlejour.com/article/1417634/le-hezbollah-diffuse-des-images-de-haifa-survolee-par-un-drone.html
 Mapping 7,400 cross-border attacks between Israel and Lebanon, Al Jazeera, 27/06/2024
https://www.aljazeera.com/news/2024/6/27/mapping-7400-cross-border-attacks-between-israel-and-lebanon
 Hezbollah, Israel not seeking full-blown war but risk of miscalculation at peak, Al-Monitor, 25/06/2024
https://www.al-monitor.com/originals/2024/06/hezbollah-israel-not-seeking-full-blown-war-risk-miscalculation-peak
 Hezbollah member killed as IDF strikes in Lebanon after latest rocket fire at north, The Times of Israel, 02/07/2024
https://www.timesofisrael.com/hezbollah-member-killed-as-idf-strikes-in-lebanon-after-latest-rocket-fire-at-north/
 Hezbollah fires most rockets yet in war after Israel kills a top commander, reuters, 12/06/2024
https://www.reuters.com/world/middle-east/israeli-strike-lebanon-kills-four-including-senior-hezbollah-commander-2024-06-11/
 Israeli strike kills a senior Hezbollah commander in south Lebanon, Reuters, 03/07/2024
https://www.reuters.com/world/middle-east/senior-hezbollah-field-commander-killed-israeli-strike-two-security-sources-say-2024-07-03/
 Lebanon army says one soldier killed in Israeli shelling on border post, Al-Jazeera, 05/12/2023
https://www.aljazeera.com/news/2023/12/5/lebanese-army-says-one-soldier-killed-in-israeli-shelling-near-border
 Israel ready for ‘all-out war’ in Lebanon, Al Jazeera, 19/06/2024
https://www.aljazeera.com/news/2024/6/19/israel-ready-for-all-out-war-in-lebanon
 Verbatim. Israël “ne veut pas la guerre” mais menace de ramener le Liban à “l’âge de pierre”, Courrier International, 28/06/2024
https://www.courrierinternational.com/article/verbatim-israel-ne-veut-pas-la-guerre-mais-menace-de-ramener-le-liban-a-l-age-de-pierre
 Shadow of war with Israel looms over anxious Lebanese, BBC News, 01/07/2024
https://www.bbc.com/news/articles/c8vdmlymrdno
 Hezbollah Threatens Cyprus : Capabilities, Intentions, and Potential Consequences, Washington Institute, 21/06/2014
https://www.washingtoninstitute.org/policy-analysis/hezbollah-threatens-cyprus-capabilities-intentions-and-potential-consequences
 Liban : Emmanuel Macron appelle à "prévenir un embrasement" entre Israël et le Hezbollah, France24, 02/07/2024
https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20240702-liban-emmanuel-macron-appelle-%C3%A0-pr%C3%A9venir-un-embrasement-entre-isra%C3%ABl-et-le-hezbollah
 US working to avert ‘greater war’ between Israel and Hezbollah : Biden envoy, Al Jazeera, 18/06/2024
https://www.aljazeera.com/news/2024/6/18/us-working-to-avert-greater-war-between-israel-and-hezbollah-biden-envoy
 Which countries urged their citizens to avoid or leave Lebanon ?, L’Orient Today, 27/06/2024
https://today.lorientlejour.com/article/1418555/which-countries-urged-their-citizens-to-leave-lebanon.html
 Canadian military planning for evacuation of 20,000 from Lebanon, says top commander, CBC, 27/06/2024
https://www.cbc.ca/news/politics/canada-lebanon-evacuation-israel-1.7248042
 Air force chief says IDF ready to face Hezbollah in north, Hamas nearly defeated in Gaza, The Times of Israel, 28/06/2024
https://www.timesofisrael.com/air-force-chief-says-idf-ready-for-war-in-north-as-hamas-nears-defeat/
 Israel moves troops near Lebanon border amid military preparations for war, Anadolu Ajansi, 27/06/2024
https://www.aa.com.tr/en/middle-east/israel-moves-troops-near-lebanon-border-amid-military-preparations-for-war/3260081
 Israeli troops complete exercises simulating fighting in Lebanon, Times of Israel, 27/06/2024
https://www.timesofisrael.com/liveblog_entry/israeli-troops-complete-exercises-simulating-fighting-in-lebanon/
 IDF’s new Mountains Brigade drills Lebanon invasion in first exercise, The Times of Israel, 02/07/2024
https://www.timesofisrael.com/liveblog_entry/idfs-new-mountains-brigade-drills-lebanon-invasion-in-first-exercise/
 Israeli air force commander confirms ‘increase in readiness for any attack on Lebanon’, Arab News, 25/06/2024
https://www.arabnews.com/node/2537461/middle-east
 Vast majority of Israelis support new Lebanon invasion : poll, The New Arab, 16/02/2024
https://www.newarab.com/news/vast-majority-israelis-support-new-lebanon-invasion-poll
 130,000 March in Tel Aviv to Demand Gaza Ceasefire, Prisoner Swap, Democracy Now !, 01/07/2024
https://www.democracynow.org/2024/7/1/headlines/130_000_march_in_tel_aviv_to_demand_gaza_ceasefire_prisoner_swap
 Haaretz Today | Far-right Israel’s Fantasies About Expansion Into Gaza and Lebanon Will Kill Us All, Haaretz, 18/06/2024
https://www.haaretz.com/israel-news/haaretz-today/2024-06-18/ty-article/.highlight/israeli-far-rights-fantasies-about-expansion-into-gaza-lebanon-will-kill-us-all/00000190-2c0a-d5f5-a5d6-edea5b220000
 Opinion. Coloniser le sud du Liban ? Un fantasme d’Israéliens messianiques à prendre au sérieux, Courrier International, 03/07/2024
https://www.courrierinternational.com/article/opinion-coloniser-le-sud-du-liban-un-fantasme-d-israeliens-messianiques-a-prendre-au-serieux
 Analysis | ’Lebanon, Part of the Promised Land’ : Israel’s Messianic Right Wing Targets New Territory for Settlements, Haaretz, 18/06/2024
https://www.haaretz.com/israel-news/2024-06-18/ty-article/.premium/lebanon-part-of-the-promised-land-israels-messianic-right-wing-targets-new-territory/00000190-2b9d-d340-a1f8-2b9d18220000
 Liban : le Hezbollah se met en ordre de bataille, RFI, 25/06/2024
https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20240625-liban-hezbollah-en-ordre-de-bataille-israel-confrontation
 Israeli Air Force jets break sound barrier over Beirut, creating sonic boom, TASS, 30/06/2024
https://tass.com/world/1810385

Publié le 05/07/2024


Emile Bouvier est chercheur indépendant spécialisé sur le Moyen-Orient et plus spécifiquement sur la Turquie et le monde kurde. Diplômé en Histoire et en Géopolitique de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, il a connu de nombreuses expériences sécuritaires et diplomatiques au sein de divers ministères français, tant en France qu’au Moyen-Orient. Sa passion pour la région l’amène à y voyager régulièrement et à en apprendre certaines langues, notamment le turc.


 


Politique

Israël

Zones de guerre