vendredi 4 décembre 2020



https://www.lesclesdumoyenorient.com/778



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2600 articles publiés depuis juin 2010

jeudi 3 décembre 2020
inscription nl


Accueil / Infos culture / Comptes rendus de revues

Carto, mai-juin 2011, dossier « L’Etat palestinien, une réalité en 2011 ? »

Par Anne-Lucie Chaigne-Oudin
Publié le 24/05/2011 • modifié le 26/03/2020 • Durée de lecture : 2 minutes

« Alors que la contestation arabe appelle une refondation des Etats enkystés par une longue période d’autoritarisme et d’impéritie, l’année 2011 pourrait être celle de la fondation de l’Etat palestinien après plusieurs décennies de déni d’existence ». Cette échéance avait en effet été fixée par l’Autorité palestinienne le 26 août 2009, prévoyant de proclamer l’Etat palestinien deux ans plus tard. Dans cette perspective, plusieurs Etats d’Amérique Latine ont reconnu dernièrement, entre fin 2010 et avril 2011, l’Etat palestinien.

Pierre Blanc dresse le tableau de « la question de Palestine », des origines à nos jours, analysant les opportunités de la mise en place d’un Etat palestinien, mais aussi les échecs que ce projet a connu. Il fait un rappel des origines historiques de cette question : le sionisme, la déclaration Balfour, le mandat britannique en Palestine, le plan de partage de l’ONU de 1947, la création de l’Etat d’Israël le 14 mai 1948, le premier conflit israélo-arabe et ses conséquences territoriales, les guerres de 1967 et de 1973, la « politique d’occupation » en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, la première intifada de 1987.

Dans les années 1990 cependant, « un contexte géopolitique nouveau s’annonçait prometteur pour la paix au Proche-Orient ». La politique américaine et les accords d’Oslo de 1993 soulèvent de grands espoirs, en particulier celui de la mise en place d’un Etat palestinien, mais qui seront déçus. Dans ce contexte éclate la deuxième intifada en 2000, remettant à nouveau en cause « l’avènement d’un Etat palestinien ».
Pierre Blanc dresse ensuite le constat de la situation dans les Territoires, notamment depuis les accords d’Oslo. La question de Jérusalem, « enjeu de la colonisation », est décryptée : importance des lieux saints pour les trois religions, progression de la colonisation à la suite de 1967, « Grand Jérusalem ». Le mur de séparation, décidé en 2002, fait également l’objet d’une analyse. Ses conséquences pour les Palestiniens sont décrites, dans les domaines agricole et territorial, et dans la vie quotidienne. Concernant la bande de Gaza, l’auteur rappelle que ce territoire a été évacué par Israël en 2005, et qu’il est gouverné depuis juin 2007 par le Hamas.

Dans ce contexte, « divisés géographiquement et politiquement, les Territoires palestiniens sont donc dans l’impasse en cette année 2011 pourtant présentée comme décisive, au moins par le leadership palestinien ». Pierre Blanc évoque l’Etat binational, solution prônée par certains Palestiniens, mais en montre la difficile application (exemple de Chypre). Pour lui, « la voie la plus réaliste semble donc résider encore dans l’établissement de deux Etats côte à côte, selon les paramètres entrevus lors des négociations de Taba en janvier 2001, et que l’initiative de Genève a repris de fait par la suite ». Cependant, les difficultés sont encore nombreuses afin d’y parvenir. L’action de l’ONU pourrait être déterminante, « en accueillant la Palestine dans la communauté des Etats ».

En marge de ce dossier sur l’Etat palestinien, trois articles traitent de questions relatives au Moyen-Orient : les chrétiens d’Orient, le référendum du 19 mars 2011 en Egypte, la construction d’un tramway à Jérusalem.

Carto, numéro 5, mai-juin 2011, dossier « L’Etat palestinien, une réalité en 2011 ? »

Publié le 24/05/2011


Anne-Lucie Chaigne-Oudin est la fondatrice et la directrice de la revue en ligne Les clés du Moyen-Orient, mise en ligne en juin 2010.
Y collaborent des experts du Moyen-Orient, selon la ligne éditoriale du site : analyser les événements du Moyen-Orient en les replaçant dans leur contexte historique.
Anne-Lucie Chaigne-Oudin, Docteur en histoire de l’université Paris-IV Sorbonne, a soutenu sa thèse sous la direction du professeur Dominique Chevallier.
Elle a publié en 2006 "La France et les rivalités occidentales au Levant, Syrie Liban, 1918-1939" et en 2009 "La France dans les jeux d’influences en Syrie et au Liban, 1940-1946" aux éditions L’Harmattan. Elle est également l’auteur de nombreux articles d’histoire et d’actualité, publiés sur le Site.


 


Histoire

Israël

Politique