Appel aux dons lundi 5 décembre 2022



https://www.lesclesdumoyenorient.com/3537



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2900 articles publiés depuis juin 2010

jeudi 8 décembre 2022
inscription nl


Accueil / L’histoire et l’actualité par les cartes / Les hydrocarbures

Le Moyen-Orient, une alternative fiable aux approvisionnements gaziers russes pour l’Europe ? (3/3)

Par Emile Bouvier
Publié le 30/06/2022 • modifié le 30/06/2022 • Durée de lecture : 6 minutes

Lire les parties 2 et 3
 

III. Le Qatar, l’Egypte et Israël, des coopérations prometteuses

 

A. Le Qatar, opportun(ist)e gazomonarchie

 
Prenant le contre-pied de ses concurrents saoudien et émirati, seul le Qatar a accepté, pour le moment, de venir en aide aux Européens, en déroutant dans un premier temps six méthaniers en route vers l’Asie pour les rediriger vers la Belgique et le Royaume-Uni [1]. Doha, qui détient de vastes réserves de gaz, s’est par ailleurs engagé à accroître sa production de gaz dont 30% des exportations étaient consacrés, jusqu’ici, à l’Europe [2]. Le 20 mai, c’est auprès de Berlin que le Qatar formalisait son engagement, au travers d’un pacte énergétique prévoyant l’exportation de gaz qatari à l’Europe et d’un accroissement de la coopération scientifique en matière d’hydrogène et d’énergies renouvelables [3].
 
Le Qatar devient, de fait, un partenaire gazier de choix pour l’Europe : Doha a en effet investi 28 milliards de dollars dans l’exploration du champ North Field et ses infrastructures d’exploitation [4], et espère en tirer un accroissement de 60% de sa production d’ici quatre ans ; au terme des travaux actuellement entrepris par le Qatar, ce dernier disposera de six usines de liquéfaction de gaz supplémentaires capables de produire huit millions de tonnes de Gaz naturel liquéfié (GNL) par an [5]. Le but final sera d’en exporter la moitié à l’Europe, et l’autre à l’Asie [6]. Dans cette perspective et dans le cadre de la guerre en Ukraine, le Qatar a été approché dès les premières semaines du conflit par l’Autriche [7], l’Italie [8], l’Allemagne [9], le Royaume-Uni [10], la France [11] et l’Union européenne à travers son Haut représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrell [12].
 
Soucieuse de ménager ce nouvel allié énergétique indispensable, l’Union européenne a annoncé, le 28 avril 2022, qu’elle ajoutait le Qatar à la liste des pays dont les citoyens sont exemptés de visas Schengen pour voyager au sein de l’espace communautaire européen [13] ; une décision incluant également le Koweït [14], potentiel pourvoyeur complémentaire d’hydrocarbures à l’Europe qui, depuis juillet 2021, est en mesure d’exporter son propre gaz liquide [15] et qui s’est engagé dans une politique volontariste de développement de ses capacités d’exploitation et exportation de ses ressources en hydrocarbures [16].
 

B. Israël et l’Egypte, des partenaires potentiellement très fructueux

 
Dans le cas de l’Égypte, seul pays de Méditerranée orientale en capacité d’exporter son gaz grâce à ses usines de liquéfaction de gaz et dont les réserves gazières sont parmi les plus riches au monde avec deux trilliards de mètres cubes avérés de gaz en son sol [17], les autorités égyptiennes et l’Union européenne semblent déjà engagées dans une démarche volontariste de coopération : le 10 avril 2022, ces dernières décidaient d’accroître le degré de leur coopération énergétique, notamment en matière de gaz naturel liquéfié [18]. Le surlendemain, des responsables de l’entreprise italienne ENI signaient au Caire un accord avec les autorités égyptiennes afin de favoriser et accroître les exportations de gaz égyptien vers l’Europe en passant par l’Italie. Les Italiens s’engageaient notamment à aider l’Égypte dans ses campagnes d’exploration et dans la valorisation des champs gaziers exploitables sur le court terme afin d’accroître rapidement les volumes de gaz exportés vers l’Europe [19].
 
A noter que dans le cadre du conflit en Ukraine, les autorités égyptiennes et israéliennes ont décidé d’accélérer la mise en œuvre d’un protocole d’accord signé le 25 novembre 2021 [20] au Caire, lors du sixième Forum du gaz en Méditerranée orientale, prévoyant l’exportation de gaz israélien en Europe grâce à l’Égypte : cette dernière, seule à même capable d’exporter du gaz pour le moment en raison de sa détention des seules usines de liquéfaction de gaz de Méditerranée orientale [21], reçoit déjà du gaz israélien via le gazoduc East Mediterranean ; Israël lui enverrait ainsi du gaz qu’elle aurait pour charge de liquéfier et, de là, l’exporter pour le compte de l’État hébreu vers l’Europe qui dispose de plusieurs usines de regazéification [22]. Le 26 mai 2022, l’Union européenne confirmait formellement travailler sur un accord avec Israël avec l’Égypte afin de mettre en œuvre ce projet de coopération israélo-égyptien au profit du continent européen [23].
 

C. Le problème du transport du gaz du Qatar et de Méditerranée orientale vers l’Europe

 
Au-delà de la problématique de l’insuffisance du volume de gaz exporté - la Russie détenant plus du double des réserves de gaz qataries par exemple -, se pose la question de l’acheminement de ces hydrocarbures vers l’Europe. Si le gaz russe est livré directement par gazoduc, le Qatar, l’Egypte et Israël ne proposent, pour le moment, qu’une livraison par méthaniers, sous forme de gaz naturel liquide (GNL). Or, l’Europe, jusqu’ici livrée presqu’exclusivement par pipeline, dispose de moins d’une vingtaine d’usines de regazéification [24]. Le GNL ne représentait, de fait, que 20% des importations européennes de gaz en 2021 [25].
 
Certains pays, comme l’Allemagne [26] et les Pays-Bas [27], qui ne possèdent aucune usine de regazéification, ont décidé d’en construire en urgence ; bien que leur construction ait déjà débuté, comme à Wilhelmshaven en Allemagne le 6 mai 2022 [28], ces terminaux ne devraient être opérationnels que dans trois ans [29]. Afin de permettre malgré tout de réceptionner au plus tôt du GNL, le gouvernement allemand a annoncé en mars derniers avoir loué trois navires-usines de regazéification à la Grèce et la Norvège avant d’être imité par la France et l’Italie [30]. La capacité de l’Europe à absorber les livraisons de GNL apparaît pour autant problématique pour le moment, surtout si le continent européen parvenait, d’aventure, à substituer le gaz russe acheminé par pipeline à du gaz américain [31], égyptien, qatari ou encore israélien qui ne parvient en Europe que sous forme liquide pour le moment.
 
Si la voie du GNL israélien, égyptien et qatari peut s’avérer prometteuse au regard de la volonté de coopération - et d’exportation - de ces pays avec l’Europe en matière énergétique ainsi que des substantiels gisements gaziers dont ils disposent, ces derniers ne sauraient toutefois immédiatement remplacer le gaz russe : la durée nécessaire au développement des infrastructures d’exploitation de leurs gisements respectifs de gaz et celle requise pour l’érection d’usines de regazéification en Europe ne rendront réellement intéressantes leurs exportations que d’ici à plusieurs années.
 

Conclusion

 
Ainsi, si plusieurs pays du Moyen-Orient semblent offrir des alternatives intéressantes au gaz russe pour l’Europe, plusieurs problèmes majeurs demeurent toutefois pour cette dernière. Premièrement, le volume de gaz importé du Moyen-Orient ne saurait suffire à compenser celui de la Russie, qui fournissait encore récemment 150 milliards de mètres cube de gaz par an à l’Europe. Si les analystes [32] estiment que la Méditerranée orientale - en particulier l’Égypte et Israël - pourrait fournir 20 milliards de mètres cube de gaz et le Qatar entre 20 et 30 milliards, l’Europe ne parviendrait toutefois qu’à compenser environ un tiers des approvisionnements gaziers russes ; même le gaz américain - les Etats-Unis ayant promis 15 milliards de mètres cube aux Européens [33] - ne suffira pas à compléter assez les apports moyen-orientaux en gaz pour permettre au Vieux continent de se passer entièrement du gaz russe.
 
Deuxièmement, la question de l’érection de nouvelles infrastructures - pipelines, mais également terminaux méthaniers et notamment usines de regazéification - devant permettre une diversification des apports énergétiques de l’Europe avec son voisinage immédiat, ainsi que le développement véritable des énergies renouvelables, sont aujourd’hui des questions toutes ouvertes que la crise en Ukraine a brutalement matérialisé devant les yeux des Européens malgré une crainte récurrente et ancienne du problème [34].

A lire sur les Clés du Moyen-Orient :
- La modernisation du Qatar : fondements et ambitions futures (2/2)
- Rapprochements et marginalisations autour du gaz en Méditerranée orientale (1/2)
- Histoire des relations entre l’Egypte et Israël, la « paix froide » (2/2) : Le long chemin vers la paix sous Sadate et Moubarak (1970-2011)
- Course au gaz en mer Méditerranée orientale : la nouvelle donne pour Israël
- Le gaz, un enjeu régional et mondial
 
Sitographie :
- TABLE-LNG tankers heading to Britain, Belgium and the Netherlands, Yahoo Finance, 19/05/2022
https://ca.finance.yahoo.com/news/table-lng-tankers-heading-britain-163914332.html
- Europe turns to Middle East, Mediterranean to reduce dependence on Russia, Business Standard, 11/04/2022
https://www.business-standard.com/article/news-ani/europe-turns-to-middle-east-mediterranean-to-reduce-its-dependence-on-russian-gas-122041100130_1.html
- Germany signs energy pact with Qatar in race to ditch Russian gas, The National News, 20/05/2022
https://www.thenationalnews.com/world/europe/2022/05/20/germany-makes-energy-pact-with-qatar-in-race-to-ditch-russian-gas/
- Bloomberg : Qatar looks to expand LNG project to meet rising demand, Doha News, 21/04/2022
https://dohanews.co/bloomberg-qatar-assessing-expansion-of-lng-project-to-meet-european-demand/
- Europe can’t live without Russian gas. Can this tiny Middle East country help ? CNN Business, 25/03/2022
https://edition.cnn.com/2022/03/25/business/mideast-summary-03-25-2022-intl/index.html
- Austria seeks to strengthen energy cooperation with Qatar during Russian invasion of Ukraine, Doha News, 08/03/2022
https://dohanews.co/austria-seeks-to-strengthen-energy-cooperation-with-qatar-during-russian-invasion-of-ukraine/
- Italy to boost energy ties with Qatar after Ukraine invasion, Doha News, 06/03/2022
https://dohanews.co/italy-to-boost-energy-ties-with-qatar-after-ukraine-crisis/
- Germany discussed energy cooperation with Qatar, Reuters, 12/03/2022
https://www.reuters.com/world/middle-east/germany-discussed-energy-cooperation-with-qatar-2022-03-12/
- Qatar’s Amir and UK’s Boris Johnson discuss Ukraine and energy security, Doha News, 15/03/2022
https://dohanews.co/qatars-amir-and-uks-boris-johnson-discuss-ukraine-and-energy-security/
- France praises Qatar’s mediation in Chad talks, Doha News, 28/03/2022
https://dohanews.co/france-praises-qatars-mediation-in-chad-talks/
- Qatar : High Representative Joseph Borrell in Doha to enhance bilateral and regional ties and engage on the new global security landscape, EEAS, 26/03/2022
https://www.eeas.europa.eu/eeas/qatar-high-representative-josep-borrell-doha-enhance-bilateral-and-regional-ties-and-engage_en
- Qatar & Kuwait Welcome EU’s Announcement for Visa Requirement Abolishment, Schengen Visa Info News, 28/04/2022
https://www.schengenvisainfo.com/news/qatar-kuwait-welcome-eus-announcement-for-visa-requirement-abolishment/
- EU Commission Proposes Waiving Visa Requirements for Qatar & Kuwait Nationals, Schengen Visa Info News, 27/04/2022
https://www.schengenvisainfo.com/news/eu-commission-proposes-waiving-visa-requirements-for-qatar-kuwait-nationals/
- Kuwait opens first LNG import facility in push for greener electricity, World Oil, 13/07/2021
https://www.worldoil.com/news/2021/7/13/kuwait-opens-first-lng-import-facility-in-push-for-greener-electricity
- Challenges ahead for Kuwait’s long-term capacity expansion, UpStream, 04/11/2021
https://www.upstreamonline.com/focus/challenges-ahead-for-kuwaits-long-term-capacity-expansion/2-1-1089453
- Egypt’s future in the LNG market, MEI, 21/09/2021
https://www.mei.edu/publications/egypts-future-lng-market
- EU strengthens climate and energy cooperation with Egypt in view of COP27, European Commission, 11/04/2021
https://ec.europa.eu/info/news/eu-strengthens-climate-and-energy-cooperation-egypt-view-cop27-2022-apr-11_en
- Eni signs agreement for Egyptian LNG exports to Europe : statement, Zawya, 13/03/2022
https://www.zawya.com/en/economy/north-africa/eni-signs-agreement-for-egyptian-lng-exports-to-europe-statement-vt1qtxp0
- Egypt, Israel sign MOU to increase gas supplies, Ahram Online, 25/11/2021
https://english.ahram.org.eg/NewsContent/3/16/443325/Business/Energy/Egypt,-Israel-sign-MOU-to-increase-gas-supplies.aspx
- Factbox : Egypt’s push to be east Mediterranean gas hub, Reuters, 15/01/2020
https://www.reuters.com/article/us-egypt-israel-gas-factbox-idUSKBN1ZE1ON
- Israel negotiating gas exports to Europe, Business Innovation, 22/05/2022
https://www.jpost.com/business-and-innovation/energy-and-infrastructure/article-707371
- Le gaz naturel liquéfié, grand gagnant de la crise gazière, La Croix, 04/02/2022
https://www.la-croix.com/Economie/Le-gaz-naturel-liquefie-grand-gagnant-crise-gaziere-2022-02-04-1201198622
- Germany to break free from Russian gas with two LNG terminals, Offshore Energy, 28/02/2022
https://www.offshore-energy.biz/germany-to-break-free-from-russian-gas-with-two-lng-terminals/
- Germany signs initial contract to build first LNG terminal, Euractiv, 07/03/2022
https://www.euractiv.com/section/energy/news/germany-signs-first-stage-contract-to-build-first-lng-terminal/
- Germany starts building its own LNG terminal, DW, 06/05/2022
https://www.dw.com/en/germany-starts-building-its-own-lng-terminal/av-61701364
- Analysis : As Germany joins LNG import race, a long and crowded track awaits, Reuters, 20/04/2022
https://www.reuters.com/business/energy/germany-joins-lng-import-race-long-crowded-track-awaits-2022-04-19/
- Explainer : Could the U.S. ship more LNG to Europe ?, Reuters, 25/03/2022
https://www.reuters.com/business/energy/could-us-ship-more-lng-europe-2022-03-25/
- U.S. promises to deliver 15 bcm more of LNG to Europe in 2022 - sources, Reuters, 24/03/2022
https://www.reuters.com/business/energy/us-promises-deliver-15-bcm-more-lng-europe-2022-sources-2022-03-24/
- Europeans Are Prolonging Their Dependence on Russian Gas, Carnegie Europe, 08/05/2014
https://carnegieeurope.eu/strategiceurope/55538

Publié le 30/06/2022


Emile Bouvier est chercheur indépendant spécialisé sur le Moyen-Orient et plus spécifiquement sur la Turquie et le monde kurde. Diplômé en Histoire et en Géopolitique de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, il a connu de nombreuses expériences sécuritaires et diplomatiques au sein de divers ministères français, tant en France qu’au Moyen-Orient. Sa passion pour la région l’amène à y voyager régulièrement et à en apprendre certaines langues, notamment le turc.


 


Gaz

Egypte

Économie