Appel aux dons lundi 8 août 2022



https://www.lesclesdumoyenorient.com/3532



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2900 articles publiés depuis juin 2010

vendredi 5 août 2022
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

Les drones turcs en Ukraine, un succès aux forts enjeux diplomatiques

Par Emile Bouvier
Publié le 16/06/2022 • modifié le 16/06/2022 • Durée de lecture : 8 minutes

 De fait, après des succès majeurs et particulièrement médiatisés en Syrie, Libye ou encore dans le Haut-Karabagh ces deux dernières années, les drones armés turcs, et notamment le TB2, s’illustrent à nouveau en Ukraine : suivant un mécanisme de propagande désormais éprouvé, les organes médiatiques civils et militaires ukrainiens publient régulièrement des images aériennes montrant les drones neutraliser alternativement des embarcations militaires [4], des hélicoptères [5], des avions de combat au sol [6] ou encore des convois entiers de véhicules blindés russes [7]. Si certaines de ses vidéos ont pu être identifiées comme fausses, voire issues d’un jeu vidéo pour l’une d’entre elles [8], l’emballement médiatique dont les drones turcs font l’objet s’avère réel et n’est pas sans conséquences diplomatiques, comme le montre la propagande russe à leur encontre [9] et les mises en scènes - ratées - de destruction de TB2 [10].
 
Ces drones constituent en effet un outil diplomatique puissant pour la Turquie mais qui, aujourd’hui, complique l’équilibre que tente d’entretenir Ankara à l’égard de Moscou et de Kiev : si les drones représentent un axe majeur du rapprochement stratégique entre la Turquie et l’Ukraine, qui devait d’ailleurs fournir à la Turquie les nouveaux moteurs des TB2, ils contrarient par ailleurs fortement la Russie qui a dénoncé, à plusieurs reprises, la livraison de ces drones aux forces ukrainiennes.
 
Le présent article entend ainsi présenter le rôle et les faits d’armes des drones turcs dans le conflit en Ukraine (I) avant de présenter les enjeux diplomatiques et stratégiques que leur succès implique désormais pour la Turquie (II).
 

I. Les drones turcs, un véritable atout militaire pour l’armée ukrainienne ?

 
« Le Bayraktar TB2 fait ce pour quoi il a été conçu : neutraliser les systèmes d’artillerie, de défense antiaérienne et les véhicules blindés parmi les plus avancés au monde » [11] déclarait le concepteur des TB2, Selçuk Bayraktar, lors d’un salon aéronautique en Azerbaïdjan le 28 mai 2022 [12], dans une allusion peu masquée à l’efficacité de ses drones contre le matériel militaire russe en Ukraine.
 
Si les drones turcs ne manquaient pas de publicité depuis leurs faits d’armes dans le Haut-Karabagh notamment, la guerre en Ukraine les a, de fait, propulsé sur le devant de la scène : la presse internationale loue leur efficacité [13], leur facilité d’utilisation [14] et leur faible coût [15], les érigeant en « arme secrète » contre la Russie [16]. Deux types de drone turcs sont actuellement utilisés par l’armée ukrainienne : l’appareil sans pilote de reconnaissance « Bayraktar Mini » [17] et le drone armé « Bayraktar TB2 ».
 
Le partenariat stratégique étroit unissant Ankara à Kiev s’est construit à travers la problématique des drones : les premières livraisons de TB2 à l’Ukraine remontent en effet au mois de janvier 2019, où les forces armées ukrainiennes acquièrent six drones turcs pour un prix six fois inférieur au drone américain Reaper [18]. A la suite de l’offensive turque dans le nord-est syrien en octobre de la même année (opération « Source de Paix ») et des sanctions internationales qui s’ensuivent, plusieurs fournisseurs européens et nord-américains interrompent leurs livraisons de plusieurs composants cruciaux pour la construction des TB2 qu’Ankara n’est pas encore en mesure de produire en propre, à l’instar notamment des moteurs et des boules optroniques.
 
A la suite de mois de rapprochement et d’accords de diverses natures [19], Kiev s’engage en juillet 2021 auprès d’Ankara à fournir de nouveaux moteurs à ses drones [20], offrant ainsi à Bayraktar un fournisseur fiable ; deux mois plus tard, en septembre 2021, l’Ukraine et la Turquie s’entendaient pour créer, sur le sol ukrainien, une usine de TB2 [21]. Les livraisons successives de TB2 à l’Ukraine ont permis aux forces ukrainiennes de bénéficier d’une flotte initiale de 24 drones de combat turcs au début du conflit le 24 février [22] ; plusieurs livraisons au cours du conflit porteront le total à 36 [23] ; le nombre exact - fiable, du moins - de drones abattus par les forces russes n’est pas connu.
 
Dès les premiers jours du conflit, profitant de la désorganisation des troupes de Moscou et de l’absence d’une véritable couverture aérienne russe, les drones trucs s’illustrent en détruisant de nombreux véhicules blindés, systèmes d’artillerie et autre matériels militaires russes [24] ; s’ils participent indubitablement à freiner l’avancée de Moscou, le caractère spectaculaire et médiatisé de leurs attaques, avant tout, fait rapidement d’eux les « héros » de la résistance ukrainienne. Les experts militaires se montrent en effet relativement unanimes [25] : si le TB2 a présenté un atout certain pour Kiev, il n’est pas la solution au conflit ni « l’arme secrète » vantée par plusieurs médias [26], malgré une volonté nette de Moscou d’en finir avec ces drones [27].
 
Le Président Volodomyr Zelenski l’admettait lui-même en avril dernier, lors d’une conférence de presse tenue dans le métro de Kiev, où il affirmait qu’« avec tout le respect dû à Bayraktar […], je vous le dis franchement, il s’agit d’une guerre totalement différente […] Les drones peuvent aider, mais ils ne feront pas la différence » [28], soulignant le rôle marginal, ou en tous cas complémentaire, que jouent les TB2 dans un conflit de haute intensité où les drones, l’artillerie, les blindés, et tous les autres équipements militaires sont autant nécessaires, et doivent composer en synergie les uns avec les autres pour remporter la décision sur le champ de bataille [29].
 

II. Les drones turcs, une variable délicate dans l’équation diplomatique russo-ukrainienne de la Turquie

 
Si la Turquie se distingue des autres pays de l’OTAN par son refus d’établir des sanctions commerciales à l’encontre de la Russie et de livrer du matériel militaire à l’Ukraine, la livraison des drones TB2 par l’entreprise Bayraktar aux forces ukrainiennes s’avère un problème croissant pour Ankara. Les autorités turques, soucieuses de ménager Moscou, essayent en effet de se désolidariser des ventes de drones en affirmant que ces dernières ne constituent pas une vente gouvernementale mais une transaction réalisée par une entreprise privée [30], soulignant par ailleurs que ces livraisons avaient été prévues bien avant le déclenchement de la guerre [31]. Le 31 mai 2022, le Ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu affirmait encore que « personne ne devrait être outré par la vente de drones à l’Ukraine. C’est juste du commerce » [32].
 
Ankara a par ailleurs réitéré, en plusieurs occasions, sa demande aux autorités ukrainiennes d’arrêter de mentionner le nom de la Turquie lorsqu’elles évoquaient les drones TB2 [33]. Il va sans dire que les drones trucs constituent un irritant majeur dans les relations russo-turques, comme en témoignent les déclarations de l’ambassadeur russe à Ankara, Alexey Yerkhov qui affirmait le 4 avril 2022 que « les explications comme ‘les affaires sont les affaires’ ne marcheront pas : ce sont vos drones qui tuent nos soldats et ils sont achetés dans ce but » [34].
 
De fait, il apparaît difficile de dissocier la Turquie des livraisons de drones TB2 à l’Ukraine ; une enquête menée par des spécialistes en sources ouvertes début mai 2022 [35] tend même à prouver, grâce au suivi des numéros de série des appareils de combat, que de nouveaux drones turcs auraient été secrètement livrés à l’Ukraine bien après le dernier arrivage officiel en mars dernier [36]. L’absence de blanc-seing des autorités turques à ces livraisons apparaît hautement peu probable et semblerait cohérent au vu de la volonté d’Ankara de ménager Moscou mais de conserver, dans le même temps, son partenariat stratégique avec Kiev.
 
Les drones turcs, instrument de hard-power par excellence, continuent en effet, plus que jamais, de constituer aujourd’hui un instrument de soft-power majeur pour la Turquie ; Selçuk Bayraktar affirmait à ce sujet le 31 mai dernier qu’à l’aune du conflit en Ukraine, « le monde entier était devenu un client [de l’entreprise Baykar, qui produit les TB2] » [37]. Difficile, dans ce contexte, de ne pas jouer davantage encore la corde du soft-power : ainsi, à l’issue d’un financement participatif lancé en Lituanie le 27 mai dernier par un journaliste afin d’acheter un drone TB2 et l’envoyer à l’Ukraine, et dont le montant final - cinq millions d’euros - sera collecté en moins de trois jours et demi [38], Baykar annoncera offrir gratuitement le TB2 à la Lituanie et reverser les cinq millions d’euros au profit de l’aide humanitaire œuvrant au profit des Ukrainiens [39].
 

Conclusion

 
Ainsi, les drones turcs, érigés en héros du conflit ukrainien, fournissent un atout militaire indéniable à Kiev mais ne se montreront pas suffisants sur le long terme ; ils offrent néanmoins un instrument de propagande imparable pour gonfler le moral des troupes et de la population ukrainiennes tout en démoralisant les forces russes. Ce faisant, leur place prépondérante sur l’échiquier militaire et médiatique devient une pierre d’achoppement dans les relations russo-turques, amenant Ankara à se dissocier officiellement de ces drones mais à continuer, officieusement, à bénéficier du soft-power majeur qu’ils offrent à la Turquie. Ainsi, si la décision d’offrir un TB2 à la Lituanie est le seul fait de l’entreprise Baykar - rappelons que Selçuk Bayraktar est le gendre du président turc Recep Tayyip Erdogan [40] -, la presse [41] s’est empressée d’affirmer que « la Turquie » offrait ce drone ; les efforts des autorités turques visant à se dissocier des livraisons de TB2 ne semblent ainsi guère porter leurs fruits, si tant est qu’elles l’aient vraiment souhaité.

A lire sur les Clés du Moyen-Orient :
- La « diplomatie du drone » : un instrument de hard-power au service du soft-power turc (1/2). Le développement de drones « made in Turkey », entre opportunité industrielle et nécessité opérationnelle
- Point de situation à Idlib : une arène diplomatico-militaire indifférente au coronavirus et suspendue à un fragile cessez-le-feu
- De la Syrie à la Libye, la Turquie sur tous les fronts : résumé et analyse. Deuxième partie : la Libye, un nouveau front aussi épineux diplomatiquement que militairement pour la Turquie
- Bilan de l’offensive turque dans le nord-est syrien : entre suprématie russe et retour en scène de Damas dans les territoires kurdes
- Le Moyen-Orient et la guerre en Ukraine : une prudence diplomatique quasi-unanime
 
Sitographie :
- Baby lemur born in Kyiv zoo named Bayraktar, after Turkish-made drone used by Ukrainian military, The Kyiv Independent, 07/06/2022
https://kyivindependent.com/uncategorized/baby-lemur-born-in-kyiv-zoo-named-bayraktar-after-turkish-made-drone-used-by-ukrainian-military/
- The Russians Got Caught Faking A TB-2 Drone Shoot-Down, Forbes, 28/04/2022
https://www.forbes.com/sites/davidaxe/2022/04/28/the-russians-got-caught-faking-a-tb-2-drone-shoot-down/?sh=7ba46d275820
- ’The whole world’ is racing to buy the drones that have helped Ukrainians obliterate Russian tanks and missile launchers, their designer says, Insider, 30/05/2022
https://www.insider.com/the-world-world-wants-to-buy-turkish-bayraktar-drones-designer-says-2022-5
- Selcuk Bayraktar : "Let the world see power of Turk and know its place", APA, 28/05/2022
https://apa.az/en/social/selcuk-bayraktar-let-the-world-see-power-of-turk-and-know-its-place-377254
- The Turkish Drone That Changed The Nature of Warfare,The New Yorker, 09/05/2022
https://www.newyorker.com/magazine/2022/05/16/the-turkish-drone-that-changed-the-nature-of-warfare
- What Is A Bayraktar ?, Radio Free Europe, 30/05/2022
https://www.rferl.org/a/ukraine-bayraktar-turkish-drones-explainer-conflict/31875225.html
- The cheap, slow, and bulky drones taking down Russian armored tanks for Ukraine, Fortune, 04/03/2022
https://fortune.com/2022/03/04/bayraktar-tb2-drone-ukraine-russia-war/
- TB2 Drone : Ukraine’s Secret Weapon Against Russia ?, 1945, 13/04/2022
https://www.19fortyfive.com/2022/04/tb2-drone-ukraines-secret-weapon-against-russia/
- Guerre en Ukraine : la Turquie vient de livrer des Mini-Bayraktar, Futura Tech, 11/04/2022
https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/guerre-futur-guerre-ukraine-turquie-vient-livrer-mini-bayraktar-97129/
- Turkey, Ukraine Sign Military Cooperation Agreements VOA, 16/10/2020
https://www.voanews.com/a/europe_turkey-ukraine-sign-military-cooperation-agreements/6197240.html
- Turkey’s Bayrak Makina to install Ukrainian engines on all its UAVs, Ukrinform, 26/07/2021
https://www.ukrinform.net/rubric-defense/3286672-turkeys-bayrak-makina-to-install-ukrainian-engines-on-all-its-uavs.html
- Ukraine to Build a Local Factory for Manufacturing Turkish-developed Bayraktar TB2 Combat UAVs, Defense Express, 28/09/2021
https://en.defence-ua.com/news/ukraine_to_build_a_local_factory_for_manufacturing_turkish_developed_bayraktar_tb2_combat_uavs-1976.html
- Newly Delivered Ukrainian TB2 Attacked Russian Vessels Near Snake Island, Overt Defense, 09/05/2022
https://www.overtdefense.com/2022/05/09/newly-delivered-ukrainian-tb2-attacked-patrol-boats/
- Le drone turc qui galvanise la résistance ukrainienne, Le Monde, 03/04/2022
https://www.lemonde.fr/un-si-proche-orient/article/2022/04/03/le-drone-turc-qui-galvanise-la-resistance-ukrainienne_6120331_6116995.html
- Turkish drones won’t give Ukraine the edge it needs, Defense News, 20/08/2021
https://www.defensenews.com/opinion/commentary/2022/04/01/turkish-drones-wont-give-ukraine-the-edge-it-needs/
- Turkish TB2 Drones Are Ukraine’s Secret Weapon, The National Interest, 16/03/2022
https://nationalinterest.org/blog/buzz/turkish-tb2-drones-are-ukraines-secret-weapon-201265
- Ukraine’s Secret Weapon Against Russia : Turkish Drones, Time, 01/03/2022
https://time.com/6153197/ukraine-russia-turkish-drones-bayraktar/
- Ukraine : Showcasing the Benefits and Drawbacks of Drones, Quwa, 06/06/2022
https://quwa.org/2022/06/06/ukraine-showcasing-the-benefits-and-drawbacks-of-drones-2/
- "Bayraktar" drones not decisive in war with Russia : Zelensky, Caliber, 24/04/2022
https://caliber.az/en/post/74677/
- From Baykar To Kyiv : Turkey’s ‘No Strings Attached’ Drone Export Policy, Forbes, 13/04/2022
https://www.forbes.com/sites/pauliddon/2022/04/13/turkeys-no-strings-attached-drone-export-policy/?sh=bd61a19d8d53
- Russia complains to Turkey over drones sales to Ukraine, Turkish bureaucrat says, Reuters, 08/04/2022
https://www.reuters.com/world/russia-complained-turkey-over-drones-sales-ukraine-turkish-bureaucrat-2022-04-08/
- SON DAKİKA HABERİ : Bakan Çavuşoğlu : ABD’nin yakın çalışma arzusu var, NTV, 31/05/2021
https://www.ntv.com.tr/turkiye/son-dakika-haberi-bakan-cavusoglu-abdnin-yakin-calisma-arzusu-var,q9g2gJj8XEKhv_euooL4gw
- Ankara asks Ukraine to stop mentioning Turkey’s name when talking about Turkish-made drones, Duvar, 31/10/2021
https://www.duvarenglish.com/ankara-asks-ukraine-to-stop-mentioning-turkeys-name-when-talking-about-turkish-made-drones-news-59388
- Russian ambassador hits out at Turkish drone sales to Ukraine, Lurer, 04/04/2022
https://www.1lurer.am/en/2022/04/04/Russian-ambassador-hits-out-at-Turkish-drone-sales-to-Ukraine/696017
- New Turkish Bayraktar Drones Still Seem To Be Reaching Ukraine, Forbes, 10/05/2022
https://www.forbes.com/sites/davidhambling/2022/05/10/new-turkish-bayraktar-drones-still-seem-to-be-reaching-ukraine/
- After Ukraine, ‘whole world’ is a customer for Turkish drone, maker says, Euractiv, 31/05/2022
https://www.euractiv.com/section/defence-and-security/news/after-ukraine-whole-world-is-a-customer-for-turkish-drone-maker-says/
- Lithuanians collect €5 million, crowdfunding a Bayraktar drone for Ukraine, Euronews, 31/05/2022
https://www.euronews.com/2022/05/28/lithuanians-organise-donation-drive-to-buy-bayraktar-drone-for-ukraine
- Unlike Erdoğan, his drone manufacturer son-in-law openly declares strong support for Ukraine, Nordic Monitor, 01/03/2022
https://nordicmonitor.com/2022/03/drone-manufacturer-ukraine/
- ‘Unbelievable’ : Turkey gives Lithuanian crowdfunders free drone for Ukraine, The Independent, 03/06/2022
https://www.independent.co.uk/news/world/europe/turkey-bayraktar-lithuania-drone-ukraine-b2092846.html
-  Turkey Gives Lithuanian Crowdfunders Free Drone for Ukraine, Bloomberg, 02/06/2022
https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-06-02/turkish-firm-gives-lithuania-crowdfunders-free-drone-for-ukraine

Publié le 16/06/2022


Emile Bouvier est étudiant à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, où il prépare les concours de la fonction publique. Diplômé d’un Master 2 en Géopolitique, il a connu de nombreuses expériences au Ministères des Armées, notamment au Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO), à l’Etat-major des Armées dans une cellule d’analyse géopolitique, ou encore en Mission de Défense (MdD) en Turquie. Son grand intérêt pour la Turquie et la question kurde l’ont amené à voyager à de nombreuses reprises dans la région et à travailler sur les problématiques turques et kurdes à de multiples occasions.


 


Gaz

Turquie

Politique