Appel aux dons mardi 6 décembre 2022



https://www.lesclesdumoyenorient.com/3526



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2900 articles publiés depuis juin 2010

mercredi 7 décembre 2022
inscription nl


Accueil / Vidéos et reportages photos / Reportages photos

Reportage photo - Voyage en Afghanistan

Par Ines Gil
Publié le 27/05/2022 • modifié le 26/10/2022 • Durée de lecture : 2 minutes

Mosquée chiite de Karte Sakhi, à Kaboul.

Crédit photo : Ines Gil

La guerre a véhiculé l’image d’un pays meurtri, faisant oublier les richesses culturelles et historiques de l’Afghanistan. Sur le plan logistique, elle a aussi posé des problèmes considérables d’accès à certaines régions pour les médias ou les touristes. Pour le grand public non spécialiste du pays, l’Afghanistan raisonne comme une terre de violences et de drames, effaçant dans l’imaginaire collectif le raffinement de sa culture, la complexité de sa société, la beauté de ses paysages, la richesse de sa cuisine, et son architecture ancienne.

Le retour des talibans au pouvoir le 15 août 2021 a de facto mis fin à la guerre. Même si l’Etat islamique au Khorassan (EI-K) défie les nouveaux maîtres de l’Afghanistan, notamment en organisant des attentats meurtriers contre les populations chiites, le pays est plus sûr. J’étais en déplacement en Afghanistan de la mi-novembre à la mi-décembre 2021 pour couvrir la situation dans le pays, trois mois après le retour des talibans. Je suis principalement restée à Kaboul, et je me suis rendue à Kandahar durant quatre jours. Grâce à l’amélioration de la situation sécuritaire, les déplacements étaient faciles. D’autant plus que les journalistes étrangers étaient largement épargnés par les talibans (jusqu’à l’arrestation en février de deux journalistes étrangers travaillant pour le Haut-Commissariat aux réfugiés (UNHCR) [1]). La couverture médiatique était donc aisée. Lors de mes reportages, j’ai couvert la crise humanitaire, la réduction des droits des femmes et des filles afghanes, l’état de l’éducation, la persécution des Hazaras chiites, la répression des consommateurs de drogue, ou encore la fuite des musiciens, entre autres. J’ai été bouleversée par les destins brisés de ces Afghans et par les drames que ce pays traverse encore. Mais j’ai aussi été fascinée par la beauté et l’histoire de ce pays. C’est cette facette de l’Afghanistan que je souhaite mettre en avant avec ce photoreportage. Une démarche d’autant plus essentielle que les monuments historiques d’Afghanistan sont fortement menacés par le changement climatique [2] et nécessitent un soutien international pour être protégés.

Des enfants jouent avec des oiseaux devant la mosquée de Karte Sakhi, à Kaboul. Crédit photo : Ines Gil
Marché aux oiseaux à Kaboul. Les volatiles sont vendus pour l’alimentation, la compagnie mais surtout pour les combats, encore fréquents en Afghanistan. Crédit photo : Ines Gil
Combat de lutte à Kaboul. C’est un des sports les plus populaires d’Afghanistan. Crédit photo : Ines Gil
Des bénéficiaires patientent pour obtenir une aide financière devant le Haut-Commissariat aux réfugiés (UNHCR), sur la route Kaboul-Jalalabad. Crédit photo : Ines Gil
Lac Qargha à proximité de Kaboul avec son parc d’attraction. Crédit photo : Ines Gil
Lac Qargha à proximité de Kaboul et ses promenades à cheval. Crédit photo : Ines Gil
Lac Qargha à proximité de Kaboul, et ses maisons pour se retrouver autour d’un thé ou d’un déjeuner. Crédit photo : Ines Gil
Coucher de soleil sur le Lac Qargha à proximité de Kaboul. Crédit photo : Ines Gil
Parc public de Bibi Mahro, à Kaboul. De nombreuses familles avaient pour habitude de s’y promener avant le 15 août. Il est aujourd’hui principalement investi par les talibans. Les visiteurs prennent le thé sur des tapis comme celui-ci. Crédit photo : Ines Gil
Sur une route, dans les alentours de Kandahar, à proximité du village de Chinay. Crédit photo : Ines Gil
Parc public Aino Shahi, à Kandahar. Crédit photo : Ines Gil
Champs réservés à la plantation de pavot à opium, à Kandahar. Crédit photo : Ines Gil
Des enfants afghans jouent au criquet à Kandahar. Le sport a été introduit en Afghanistan par des réfugiés afghans de retour au pays. Ils avaient fuit au Pakistan après l’invasion de l’URSS. Crédit photo : Ines Gil
Des enfants afghans jouent au criquet à Kandahar. Crédit photo : Ines Gil
Coucher du soleil sur Kandahar, la seconde ville du pays. Crédit photo : Ines Gil
Une mosquée à proximité de Kandahar. Crédit photo : Ines Gil

A lire sur Les clés du Moyen-Orient :
- A relire, en lien avec l’actualité en Afghanistan : Qui sont les Taliban de 2020 ?
- Les Taliban dans l’impasse du pouvoir
- Ainsi s’achève la guerre d’Afghanistan ?

Liens utiles sur l’histoire de l’Afghanistan :
- Emissions France Culture (en 4 parties) : https://www.franceculture.fr/emissions/serie/la-longue-histoire-de-l-afghanistan
- Documentaire Arte (en 4 parties) https://www.youtube.com/watch?v=_6tFzYOKqAI&t=638s
- Ouvrage : Michael Barry, « Le royaume de l’insolence, l’Afghanistan 1504-2011 », Flammarion

Publié le 27/05/2022


Ines Gil est Journaliste freelance basée à Beyrouth, Liban.
Elle a auparavant travaillé comme Journaliste pendant deux ans en Israël et dans les territoires palestiniens.
Diplômée d’un Master 2 Journalisme et enjeux internationaux, à Sciences Po Aix et à l’EJCAM, elle a effectué 6 mois de stage à LCI.
Auparavant, elle a travaillé en Irak comme Journaliste et a réalisé un Master en Relations Internationales à l’Université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban). 
Elle a également réalisé un stage auprès d’Amnesty International, à Tel Aviv, durant 6 mois et a été Déléguée adjointe Moyen-Orient et Afrique du Nord à l’Institut Open Diplomacy de 2015 à 2016.


 


Culture

Afghanistan

Société