jeudi 21 octobre 2021



https://www.lesclesdumoyenorient.com/1901



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2800 articles publiés depuis juin 2010

mercredi 20 octobre 2021
inscription nl


Accueil / Infos culture / Films, concerts et spectacles

Semaine arabe de l’ENS « Fictions et Réalités », programme du samedi 11 avril

Par La rédaction
Publié le 07/04/2015 • modifié le 06/04/2020 • Durée de lecture : 3 minutes

17h00
Lecture Musicale par François Beaune, écrivain, fondateur d’une bibliothèque numérique participative et multilingue d’histoires vraies racontées par des habitants de la Méditerranée : les « Histoires vraies de la Méditerranée ». Il sera accompagné par la guitare d’Adrien Tronquart (groupe Yellow flight, Yf…).

Entre décembre 2011 et avril 2013, François Beaune est parti collecter des histoires vraies autour du bassin méditerranéen. Il crée alors une bibliothèque numérique multilingue et participative d’Histoires vraies de la Méditerrannée (textes, sons, vidéos), offrant chaque mois une sélection de ces histoires regroupées dans un parcours thématique.

Il a choisi d’en retranscrire environ deux cents, dont les siennes, et d’en ordonner la matière au fil des âges de l’existence – depuis l’enfance jusqu’à la mort –, telle l’autobiographie imaginaire d’un seul et même individu-collectif. Son dernier livre, La lune dans le puits, dessine ainsi l’odyssée insolite, populaire et iconoclaste de celles et ceux qui portent les légendes contemporaines du berceau de l’humanité.

La lecture musicale d’histoires choisies sera suivie d’un partage d’histoires vraies avec le public.

Salle Dussane

http://semaine-arabe.org/histoires-vraies/

20h30
Concert, dialogue musical et culturel d’improvisation entre Mario Forte, violoniste franco-italien professeur à la Haute École de Musique de Lausanne, et Amar Chaoui, percussionniste français d’origine algéro-kabyle spécialiste de l’art des percussions traditionnelles d’Afrique du Nord.

Ce concert réunira pour la première fois sur scène le percussionniste Amar Chaoui et le violoniste Mario Forte, dans une rencontre musicale ambitieuse, qui, se basant sur l’art de l’improvisation, explorera de très nombreux univers musicaux. Ce concert constitue donc un événement tout particulier, et le public se fera témoin d’un dialogue autant musical que culturel entre ces deux grands artistes.

Amar Chaoui, percussionniste français d’origine algéro-kabyle, est spécialiste dans l’art des percussions traditionnelles d’Afrique du Nord, et plus particulièrement à la derbouka. Amar Chaoui est régulièrement invité à de nombreux festivals de musique en France et en Europe. Il a par ailleurs collaboré avec de nombreux artistes (tels que Cheikh Sidi Bémol, Gaâda Diwane de Béchar et l’orchestre Al-Baladi), avec lesquels il s’est produit en concert en France et en Afrique du Nord (Algérie, Maroc). Il fait actuellement partie de plusieurs ensembles (tels que le Gnawa Diffusion) et participe à différents projets réunissant des musiciens d’instruments traditionnels arabes de renommée internationale. Amar Chaoui participe en outre à des performances avec des danseuses de danse orientale et, tout particulièrement, la danseuse Yaël Zarca, avec laquelle il fait régulièrement des tournées à travers l’Europe et aux États-Unis.

Mario Forte, jeune violoniste franco-italien, a reçu une formation de musique jazz au Conservatoire national supérieure de Paris. Depuis déjà plusieurs années, il est professeur à la Haute École de Musique de Lausanne et, parallèlement, se produit régulièrement en concert en Europe (France, Suisse, Autriche, Allemagne etc.), en Amérique (New York, Mexique) ainsi qu’en Afrique du Nord (Maroc). Très curieux en matière artistique et constamment à la recherche de nouveaux langages sonores, il se voue à la recherche expérimentale en s’employant à collaborer avec des musiciens venant d’autres horizons. Mario Forte a notamment donné une série de concerts avec l’ensemble arabo-andalous de Mohammed Amine El Akrami, qui a été diffusée à la télévision marocaine en 2011. Outre des collaborations avec d’autres musiciens de renommée internationale dans la scène new-yorkaise du jazz, il donne régulièrement des concerts en collaboration avec l’artiste brésilien Sérgio Krakowski, dont les performances sont centrées sur un travail de rythme unissant un matériau sonore à celui de la vidéo.

Théâtre de l’ENS


http://semaine-arabe.org/concert-11avril/

Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm
75005 Paris

Publié le 07/04/2015



 


Société

Culture