jeudi 28 octobre 2021



https://www.lesclesdumoyenorient.com/2335



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 2800 articles publiés depuis juin 2010

mercredi 27 octobre 2021
inscription nl


Accueil / Portraits et entretiens / Entretiens

Vidéo : entretien avec Lamia Hitti - Comment enseigner l’histoire de la guerre civile libanaise ?

Par Chloé Domat, Lamia Hitti
Publié le 05/01/2017 • modifié le 11/06/2020 • Durée de lecture : 1 minutes

Lamia Hitti

En vertu de la loi d’amnistie proclamée au lendemain des accords de paix, le Liban a « oublié » ces années noires. Les crimes commis sont effacés avant même d’être répertoriés, les chefs de guerre réhabilités en présidents de partis politiques, et les morts… quels morts ?

De fait, la période 1975-1990 n’apparaît dans aucun manuel scolaire. Pourtant, elle existe bien dans la mémoire des survivants et dans l’imaginaire des jeunes générations. Des chercheurs aussi penchent leurs regards sur cette guerre et se demandent dans quelle mesure le tabou pourrait devenir mémoire collective. C’est le cas notamment de Lamia Hitti.

Enseignante au lycée, elle demande aux élèves qui l’entourent de tester de nouvelles méthodes d’enseignement. En 2015, elle soutenait son mémoire de recherche en sciences de l’éducation à l’Université Saint Joseph de Beyrouth sous la direction de Carla Eddé. Intitulée, « Enseigner l’histoire de la guerre du Liban (1975-1990) : enjeux mémoriels, enjeux pédagogiques », la thèse pose la problématique suivant : dans quelle mesure enseigner l’histoire de la guerre du Liban (1975 – 1990) à des élèves de 1ère participerait-il à la consolidation d’une paix durable à travers le développement du sens critique et du respect de l’autre ?

Nous avons rencontré Lami Hitti au Salon du Livre de Beyrouth (5 au 13 novembre 2016), où elle présentait son dernier ouvrage, tiré de son mémoire, « La pédagogie de la mémoire au Liban. Guerres des années 1975-1990 : problématique mémorielle et expérience éducative ».

Publié le 05/01/2017


Chloé Domat est étudiante à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et habite actuellement à Beyrouth. Elle a collaboré avec différents médias dont iloubnan.info, France 24, Future TV.


Lamia Hitti est née à Ayto, au Liban-Nord. Elle a obtenu une licence en Histoire de l’USEK, un Capes et un master en sciences de l’éducation en plus d’un diplôme en médiation de l’USJ.
Elle a occupé le poste de responsable de cycle complémentaire au Collège Notre-Dame de Nazareth de 1996 à 2013. Elle est actuellement professeur d’histoire et de géographie au lycée Abd-el-Kader à Beyrouth. Elle est également médiateure et formatrice en médiation au centre professionnel de médiation de l’Université Saint-Joseph.
Elle a soutenu un mémoire en 2015 à l’Université Saint Joseph autour de l’enseignement de l’histoire de la guerre du Liban, mémoire qui a été publié en 2017 sous le titre : « Pédagogie de la mémoire au Liban » aux éditions de la Fondation libanaise pour la paix civile permanente.
Elle a collaboré avec la Fondation Adyan en 2017 à un projet qui vise la mise en place de plusieurs modules pédagogiques touchant à des thématiques diverses de l’Histoire du Liban.


 


Zones de guerre

Liban

Histoire