Appel aux dons vendredi 24 mai 2024



https://www.lesclesdumoyenorient.com/3658



Décryptage de l'actualité au Moyen-Orient

Plus de 3000 articles publiés depuis juin 2010

mercredi 22 mai 2024
inscription nl


Accueil / Actualités / Analyses de l’actualité

Synthèse de la guerre entre le Hamas et l’Etat d’Israël – Période du 7 au 19 octobre 2023

Par Emile Bouvier
Publié le 20/10/2023 • modifié le 20/10/2023 • Durée de lecture : 7 minutes

1. Déroulé des événements

Le samedi 7 octobre au petit matin, le Hamas a déclenché une séquence de tirs de roquettes particulièrement intensive contre Israël depuis le territoire de la bande de Gaza : plus de 5 000 roquettes auraient été tirées selon l’organisation palestinienne, 2 500 selon l’armée israélienne. Sous couvert de ce tir de barrage, plus de 1 500 combattants du Hamas [1] se sont soudainement infiltrés en territoire israélien par les airs - en parapente -, la mer - en speed-boat - et par la terre - en détruisant à l’aide de bulldozers la barrière de sécurité érigée par l’Etat hébreu. Les combattants palestiniens ont alors abattu militaires comme civils, dont environ 203 d’entre eux ont été enlevés [2] et ramenés en otage dans la bande de Gaza afin de prémunir cette dernière des frappes aériennes israéliennes qui, deux heures tout au plus après le début de l’attaque, ont commencé sur des cibles supposées du Hamas.

En tout, au moins 1 400 Israéliens ont été tués dans l’attaque qui a également blessé plus de 4 400 personnes [3] ; il a fallu le week-end aux forces israéliennes pour ratisser et reprendre le contrôle des territoires au sein desquels le Hamas s’était établi. Aussitôt après l’attaque, les autorités israéliennes ont convoqué sous les drapeaux quelque 360 000 réservistes [4], promettant une invasion terrestre imminente de la bande de Gaza qui, depuis le 7 octobre, se trouve sous le coup d’une campagne de frappes aériennes et d’artillerie ayant fait plus de 3 478 morts palestiniens au 18 octobre [5], faisant de ce nouvel épisode du conflit israélo-palestinien le plus meurtrier des cinq guerres qu’a connu Gaza [6].

2. Moments-clés

Deux pics émotionnels et médiatiques ont pour le moment caractérisé ce conflit et incarné, chacun, les violences commises par l’un et l’autre belligérant. Comme durant chaque conflit, la désinformation [7] et les campagnes de propagande sont allées bon train, notamment sur les réseaux sociaux, pour amplifier l’impact émotionnel et politique de ces événements. Le premier d’entre eux s’est articulé autour de la prétendue décapitation de quarante nourrissons israéliens par le Hamas ; cette affirmation, initialement communiquée par la primature israélienne [8], s’est répandue comme une traînée de poudre et a atteint, trois jours après sa diffusion, plus de 44 millions d’utilisateurs du réseau social X (ex Twitter) [9]. Des responsables israéliens finiront par admettre ne pas avoir de preuves d’une telle exaction, affirmant « qu’il y a eu des cas de militants du Hamas qui ont procédé à des décapitations et à d’autres atrocités similaires à celles de l’Etat islamique. Cependant, nous ne pouvons pas confirmer si les victimes étaient des hommes ou des femmes, des soldats ou des civils, des adultes ou des enfants » [10].

Le deuxième événement est celui de l’explosion de l’hôpital al-Ahli de Gaza le 17 octobre, à l’origine de 471 morts selon l’Autorité palestinienne [11] et de 100 à 300 morts selon les services de renseignements américains [12]. Israël est aussitôt accusé en raison de la campagne de frappes aériennes qu’il mène depuis le 7 octobre et qui a déjà endommagé d’autres centres de soins et structures non-militaires [13] dans l’enclave palestinienne. L’armée israélienne affirme de son côté qu’il s’agit d’une roquette tirée par le groupe Djihad islamique. Les Etats-Unis, affirmeraient également posséder des « éléments » prouvant l’innocence d’Israël dans cette frappe meurtrière [14]. Quoi qu’il en soit, cet incident a provoqué une vague de colère à travers le Moyen-Orient contre Israël et les pays considérés comme ces alliés, comme il sera vu infra.

3. Vers un embrasement régional ?

Plusieurs échanges de tirs (de roquettes et de missiles air-sol notamment) ont d’ores et déjà été observés entre Israël d’un côté et, de l’autre, le Liban et la Syrie. Au Liban se trouve en effet le Hezbollah, qui opère également en Syrie aux côtés de milices chiites soutenues par l’Iran et le gouvernement syrien. Dans ce cadre, les aéroports de Damas et Alep ont été touchés par plusieurs frappes menées par l’aviation israélienne, qui a déjà effectué de telles opérations en territoire syrien - en représailles à ces attaques tandis que plusieurs civils, dont des journalistes [15], ont été tués par des tirs israéliens au sud du Liban. Les Houthis au Yémen, ont quant à eux fait part de leur intention d’aider les Palestiniens [16] - et auraient d’ores et déjà essayé de le faire le 19 octobre, la Marine américaine ayant affirmé que l’un de ses bâtiments mouillant en mer Rouge aurait intercepté plusieurs missiles et drones tirés par les Houthis vers des cibles probablement israéliennes [17] - tandis que l’Iran, soutien de ces forces paramilitaires, a menacé d’intervenir si Israël poursuivait ses actions militaires contre le Hamas et ses alliés [18].

De fait, la situation sécuritaire se tend assez au Liban pour avoir poussé les Etats-Unis, le 17 octobre, à décider d’évacuer les personnels non-essentiels de son ambassade sur place [19] et à recommander à ses ressortissants de ne plus se rendre dans le pays jusqu’à nouvel ordre [20], une décision imitée par de nombreux pays à l’instar de la France, du Royaume-Uni, du Canada ou encore de l’Allemagne par exemple [21]. De nombreuses manifestations et violences à l’encontre de représentations diplomatiques israéliennes et étrangères émaillent en effet l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient depuis le 17 octobre, soit pour dénoncer les représailles israéliennes dans la bande de Gaza, soit pour condamner le soutien de pays comme les Etats-Unis et la France à l’Etat hébreu : si plusieurs manifestations se dont déroulées de façon relativement pacifique, comme celles organisées devant l’ambassade de France au Liban [22] ou à proximité de l’ambassade des Etats-Unis en Jordanie [23], d’autres ont connu des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre : l’ambassade américaine à Beyrouth a ainsi été incendiée [24] tandis que des affrontements violents entre la police turque et des manifestants devant le consulat israélien à Istanbul ont provoqué 63 blessés, parmi lesquels 43 policiers [25]. Quant à l’ambassade israélienne à Amman, les manifestants, qui avaient déjà réussi à forcer un premier cordon de sécurité [26] le 17 octobre, sont revenus à la charge, en vain, le 18 octobre.

Si la présence américaine dans la région, qu’elle soit structurelle (30 000 hommes [27] répartis à travers une constellation de base au Moyen-Orient ou conjoncturelle (envoi de deux porte-avions [28] et de 2 000 soldats supplémentaires [29] dans le cadre du conflit israélo-palestinien) peut se montrer dissuasive, elle risque également d’être de nature à attiser les tensions.

4. Quelles perspectives pour ce nouvel épisode du conflit israélo-palestinien ?

Comme les Clés du Moyen-Orient s’en faisaient l’écho dernièrement, les grands médiateurs que pourraient être l’Egypte et le Qatar se trouvent pour le moment relativement impuissants face à la volonté des belligérants d’en découdre. Ces derniers s’avèrent, de fait, portés par l’assurance de soutien de la part des Etats-Unis dans le cas d’Israël [30] et de la part de l’Iran dans le cas du Hamas [31].

L’essentiel de l’issue du conflit se tiendra, pour une large part, dans le lancement d’une invasion terrestre israélienne de Gaza puis, sur le moyen terme, en la réussite d’une neutralisation du Hamas par les forces israéliennes, également engagées au nord face à la menace substantielle posée par le Hezbollah et ses divers alliés régionaux. Cette offensive terrestre, annoncée dès le premier jour des hostilités, ne s’est a ce jour pas matérialisée en raison de problématiques diverses : formation des réservistes au combat urbain [32], nécessité de localiser et potentiellement exfiltrer les otages avant de lancer un assaut qui s’annonce particulièrement meurtrier [33], départ du plus grand nombre possible de Gazaouis du nord de la bande de Gaza [34]… Dans le cadre de l’offensive à venir, les autorités israéliennes ont en effet ordonné aux Palestiniens d’évacuer le nord de l’enclave et d’en rejoindre le sud, délimité par la coupure hydrique qu’incarne le wadi Gaza [35].

Si certains doutent de la matérialisation d’une telle offensive en raison des pertes humaines et matérielles considérables qu’elle risque de provoquer et du report quasi-quotidien de cette dernière [36], les autorités israéliennes se montrent résolues, aussi bien à l’égard de leurs alliés internationaux (à l’instar des Etats-Unis, à qui le Premier ministre Benjamin Netanyahou a affirmé que les Israéliens « devaient y aller, que nous ne pouvons pas négocier maintenant » [37]) que de leurs troupes (à qui le Ministre de la Défense a dit le 19 octobre que « Vous voyez Gaza de loin, vous la verrez bientôt de près [38]) et de la population israélienne, qui entend depuis le 7 octobre des discours politiques belliqueux et vengeurs [39].

A bien des égards, l’offensive terrestre d’Israël dans la bande de Gaza se montrera déterminante dans la capacité des acteurs impliqués dans le dossier - Israël et le Hamas mais aussi les puissances régionales et internationales - à conduire avec succès des négociations de paix ; cette offensive s’avérera par ailleurs critique dans l’éclosion d’un potentiel embrasement régional - l’Iran [40] et le Hezbollah [41] ayant fait savoir à Israël qu’une telle opération serait la « ligne rouge » (sic) à ne pas franchir - à l’heure où des manifestations se déroulent contre des emprises diplomatiques américaines, israéliennes et européennes à travers la région, que des bases américaines sont ciblées en Syrie par les milices chiites [42], que les escarmouches à la frontière libano-israélienne se multiplient [43] et que les alliés de l’Iran au Yémen et en Irak se sont engagés à s’en prendre aux intérêts américains en cas d’escalade du conflit [44].

A lire sur les Clés du Moyen-Orient :
 Les milices chiites au Levant : historique et point de situation de leurs activités. Partie 2 : les milices chiites, des proxys aussi bien politiques que militaires pour l’Iran
 Hamas : de quoi le « Mouvement de résistance islamique » est-il le nom ?
 Entretien avec Yara El Khoury – Le Hezbollah dans le contexte des attaques du Hamas
 Bahreïn, les accords d’Abraham et Gaza
 Entretien avec Michel Makinsky – Le positionnement de l’Iran dans le contexte de l’attaque du Hamas en Israël
 Les frappes du Hamas confirment le bouleversement stratégique en cours
 Entretien avec Xavier Guignard sur l’opération du Hamas : « C’est avant tout sur la scène palestinienne que le groupe armé change la donne »

Sitographie :
 IDF believes at least 203 people being held hostage in Gaza, The Times of Israel, 19/10/2023
https://www.timesofisrael.com/liveblog_entry/idf-believes-at-least-203-people-being-held-hostage-in-gaza/
 Israel police boss threatens to send anti-war protesters to Gaza ‘on buses’, Al Jazeera, 19/10/2023
https://www.aljazeera.com/news/2023/10/19/israel-police-boss-threatens-to-send-anti-war-protesters-to-gaza-on-buses
 Israel mobilises 360,000 reservists : 7 things to know about ’backbone of army’, Hindustan Times, 11/10/2023
https://www.hindustantimes.com/world-news/7-things-to-know-about-israels-reserve-army-and-their-role-in-times-of-need-101696997272513.html
 Palestinian death toll in Gaza conflict rises to 3,478, says Gaza Health Ministry, Anadolu Ajansi, 19/10/2023
https://www.aa.com.tr/en/middle-east/palestinian-death-toll-in-gaza-conflict-rises-to-3-478-says-gaza-health-ministry/3025033
 Palestinian deaths soar past 2,300, making it deadliest of five wars for Gaza, The Hindu 15/10/2023
https://www.thehindu.com/news/international/palestinian-deaths-toll-war-gaza-israel-hamas/article67423083.ece
 Dans la guerre Israël-Hamas, Telegram comme épicentre de la désinformation, Le Monde, 19/10/2023
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2023/10/19/dans-la-guerre-israel-hamas-telegram-comme-epicentre-de-la-desinformation_6195458_4408996.html
 Unverified reports of ‘40 babies beheaded’ in Israel-Hamas war inflame social media, NBC News, 12/10/2023
https://www.nbcnews.com/tech/internet/unverified-allegations-beheaded-babies-israel-hamas-war-inflame-social-rcna119902
 Israeli official says government cannot confirm babies were beheaded in Hamas attack, CNN World, 12/10/2023
https://edition.cnn.com/2023/10/12/middleeast/israel-hamas-beheading-claims-intl/index.html
 Hamas claims 471 killed in hospital blast, Strip death toll up to 3,478, The Times of Israel, 18/10/2023
https://www.timesofisrael.com/liveblog_entry/hamas-claims-471-killed-in-hospital-blast-strip-death-toll-up-to-3478/
 U.S., Experts Say Evidence Suggests Palestinian Militants’ Rocket Hit Gaza Hospital, The Wall Street Journal, 18/10/2023
https://www.wsj.com/world/middle-east/israel-tries-to-back-up-claims-it-didnt-attack-gaza-hospital-a8cc3405
 Qatar-built hospital in Gaza severely damaged by Israeli airstrikes, Anadolu Ajansi, 16/10/2023
https://www.aa.com.tr/en/middle-east/qatar-built-hospital-in-gaza-severely-damaged-by-israeli-airstrikes/3021184
 U.S. Says Israel Didn’t Cause Hospital Blast, as Biden Promises Aid to Gaza, The New York Times, 18/10/2023
https://www.nytimes.com/2023/10/18/world/middleeast/biden-israel-gaza-hospital.html
 La Directrice générale de l’UNESCO déplore la mort du journaliste Issam Abdallah au Liban, UNESCO, 17/10/2023
https://www.unesco.org/fr/articles/la-directrice-generale-de-lunesco-deplore-la-mort-du-journaliste-issam-abdallah-au-liban
 Leader of Yemen’s Houthis states willingness to support ‘Palestinian people’, Foundation for Defense of Democracies, 10/10/2023
https://www.fdd.org/analysis/2023/10/10/leader-of-yemens-houthis-states-willingness-to-support-palestinian-people/
 First on CNN : US Navy warship near Yemen intercepts multiple missiles, US officials say, CNN Politics, 19/10/2023
https://edition.cnn.com/2023/10/19/politics/us-navy-intercept-missiles-yemen/index.html
 Is Iran really willing to ’intervene’ in Israel’s war against Hamas, or are these empty threats ?, Euronews, 18/10/2023
https://www.euronews.com/2023/10/18/is-iran-really-willing-to-intervene-in-israels-war-against-hamas-or-are-these-empty-threat
 Israel-Hamas war : US allows non-essential embassy staff to leave Lebanon citing ’unpredictable security situation’, Firstpost, 18/10/2023
https://www.firstpost.com/world/israel-hamas-war-us-allows-non-essential-embassy-staff-to-leave-lebanon-citing-unpredictable-security-situation-13263892.html
 US State Department warns Americans not to travel to Lebanon amid Israel-Hamas war, CNN Politics, 17/10/2023
https://edition.cnn.com/2023/10/17/politics/state-department-lebanon-travel-advisory/index.html
 Several countries advise against travel to Lebanon and urge their citizens to leave, L’Orient Today, 18/10/2023
https://today.lorientlejour.com/article/1353736/several-countries-advise-against-travel-to-lebanon.html
 Second day of protests across the Middle East after Gaza hospital strike, Al Jazeera, 18/10/2023
https://www.aljazeera.com/news/2023/10/18/second-day-of-protests-across-the-middle-east-after-gaza-hospital-strike
 Americans warned ‘do not travel’ to Lebanon as part of Beirut embassy set on fire, The Independent, 18/10/2023
https://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/lebanon-us-embassy-travel-advice-b2432282.html
 63 Injured During Anti-Israel Protest In Turkey : Report, NDTV World, 18/10/2023
https://www.ndtv.com/world-news/israel-war-gaza-attack-hamas-palestine-63-injured-during-anti-israel-protest-in-turkeys-capital-istanbul-4492917
 Defense Official Says U.S. Remains Committed to Middle East, US Department of Defense, 05/06/2023
https://www.defense.gov/News/News-Stories/Article/Article/3417495/defense-official-says-us-remains-committed-to-middle-east/
 The US is moving quickly to boost Israel’s military. A look at what assistance it’s providing, AP News, 15/10/2023
https://apnews.com/article/israel-hamas-military-navy-carrier-e648c53dc53a46e2e12950784ea5e8d2
 Blinken emphasises ’deep commitment’ to Israel after talks, BBC News, 15/10/2023
https://www.bbc.com/news/world-us-canada-67124831
 Iranian president backs assault on Israel, holds talks with Gaza terror leaders, The Times of Israel, 08/10/2023
https://www.timesofisrael.com/iranian-president-backs-assault-on-israel-holds-talks-with-gaza-terror-leaders/
 How Israel is training for urban warfare, DW, 18/10/2023
https://www.dw.com/en/how-israel-is-training-for-urban-warfare/a-67134424
 Families of Hamas Hostages Split on Invasion of Gaza, The New York Times, 10/18/2023
https://www.nytimes.com/2023/10/18/world/middleeast/israel-hamas-hostages-gaza-invasion.html
 Israel prepares ground assault on Gaza as Palestinians flee, Reuters, 15/10/2023
https://www.reuters.com/world/middle-east/palestinians-face-israeli-deadline-leave-northern-gaza-2023-10-13/
 Bande de Gaza : Pourquoi l’ordre d’évacuation lancé par Israël semble « impossible » pour l’ONU, BFMTV, 13/10/2023
https://www.bfmtv.com/international/moyen-orient/israel/bande-de-gaza-pourquoi-l-ordre-d-evacuation-lance-par-israel-semble-difficile-a-suivre_AV-202310130094.html
 Israel could launch ground attack against Hamas ’in hours or days’ - but what would it look like ?, Sky News, 11/10/2023
https://news.sky.com/story/israel-could-launch-ground-attack-against-hamas-in-hours-or-days-but-what-would-it-look-like-12982591
 Scoop : Netanyahu tells Biden "we have to go" into Gaza, Axios, 09/10/2023
https://www.axios.com/2023/10/09/netanyahu-ground-invasion-gaza-israel-hamas-biden
 Les soldats israéliens verront bientôt Gaza "de l’intérieur", dit le ministre de la Défense, Challenges, 19/10/2023
https://www.challenges.fr/monde/les-soldats-israeliens-verront-bientot-gaza-de-l-interieur-dit-le-ministre-de-la-defense_871286
 Fears of a ground invasion of Gaza grow as Israel vows ‘mighty vengeance’, Al Jazeera, 07/10/2023
https://www.aljazeera.com/news/2023/10/7/world-is-watching-fears-grow-of-a-massive-gaza-invasion-by-israel
 Ground invasion would be ’red line’, Iran tells Israel, Dünya News, 15/10/2023
https://dunyanews.tv/en/World/762802-Ground-invasion-would-be-/’red-line/’,-Iran-tell-Israel
 After Hamas attack, Hezbollah threatens escalation in northern Israel, Le Monde, 11/10/2023
https://www.lemonde.fr/en/international/article/2023/10/11/after-hamas-attack-hezbollah-threatens-escalation-in-northern-israel_6165388_4.html
 Drones attack a US military base in southern Syria and there are minor injuries, US officials say, AP News, 19/10/2023
https://apnews.com/article/us-military-base-syria-drone-attacks-0909cb5b2717963dfd6c4e93522c5ae8
 What’s happening in the Israel-Lebanon border region ?, DW, 16/10/2023
https://www.dw.com/en/whats-happening-in-the-israel-lebanon-disputed-border-region/a-67113136
 Iran’s allies in Iraq, Yemen threaten U.S. over intervention in Israel, Reuters, 10/10/2023
https://www.reuters.com/world/senior-iraqi-political-figure-threatens-target-us-interests-if-it-backs-israel-2023-10-10/

Publié le 20/10/2023


Emile Bouvier est chercheur indépendant spécialisé sur le Moyen-Orient et plus spécifiquement sur la Turquie et le monde kurde. Diplômé en Histoire et en Géopolitique de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, il a connu de nombreuses expériences sécuritaires et diplomatiques au sein de divers ministères français, tant en France qu’au Moyen-Orient. Sa passion pour la région l’amène à y voyager régulièrement et à en apprendre certaines langues, notamment le turc.


 


Israël

Zones de guerre